Artur Talent : Paul

« On doit innover tous les jours pour continuer de fournir le meilleur contenu sur les meilleurs supports digitaux à nos clients »

Publié le

Dans notre nouvelle chronique Artur Talent, nous vous dévoilons les coulisses d’Artur’In. L’occasion d’en savoir plus sur les talents qui composent nos équipes et d’en savoir plus sur l’impact de ces derniers sur la réussite de nos clients.

Aujourd’hui, nous vous présentons Paul Lemonnier, Head of Growth qui s’occupe avec son équipe d’appliquer de nouvelles stratégies, tactiques et techniques afin de générer de la croissance.


Peux-tu nous résumer ton parcours ?

« Avant de parler de mon parcours, je tiens à préciser que certains de mes choix peuvent sembler ne faire aucun sens. C’est le cas. Disons que ça aura au moins le mérite d’être original !
Un baccalauréat (option Sciences de l’Ingénieur puis SVT) en poche, mes professeurs m’ont encouragé à poursuivre dans une voie littéraire (si vous les interrogez, ils vous diront qu’ils m’ont surtout déconseillé la voie scientifique – mais je préfère ma version). Un choix mûrement réfléchit m’amène donc logiquement en classe préparatoire littéraire, où je me familiarise avec Descartes, Hobbes, Lucrèce et, surtout, le fond de la classe, où je passerai deux années merveilleuses. Ma professeure de philosophie m’encouragera à poursuivre dans une voie économique (même remarque que précédemment), ce que je ferai en rejoignant une Licence en Économie et Gestion d’entreprise, dans laquelle je m’épanouis pleinement. En témoignent mes professeurs qui m’encouragent à poursuivre dans cette voie. Comme disait un grand homme : tout vient à point à qui sait attendre. Gonflé à bloc, donc, je passe de nouveaux concours pour intégrer une école de commerce Nantaise en Master… Finance – Fusion & Acquisition ! Il faut aimer Excel et détester le temps libre. Ce qui m’a poussé à poursuivre un programme d’entrepreneuriat à Miami University (bon nombre d’étudiants pensaient atterrir en Floride, mais Miami University se trouve dans l’Ohio – personne ne le sachant, ça fera tout à fait illusion sur un CV et ça fait une blague pour détendre l’atmosphère en entretien). Et là : révélation. J’adore ce milieu.
Alors, j’y vais à fond, je décroche un poste de CMO dans une Start-Up parisienne où je resterai 2 ans, avant de rejoindre Artur’In, qui me fait confiance depuis 3 ans pour prendre en charge l’équipe marketing, puis les sujets growth (croissance).


Qu’est-ce que te plaît dans la solution Artur ?

« Artur’In, c’est un service utile. Et, travailler pour une entreprise qui veut s’inscrire dans une démarche d’accompagnement de ses clients, qui veut résoudre un problème qu’énormément de personnes rencontrent, c’est toujours un chouette projet. Le problème qu’on résout, c’est celui du web pour les TPE, PME et indépendants : en quelques années, c’est devenu clé, mais nos chefs d’entreprise en France ne peuvent pas assurer une excellente présence digitale, parce que c’est incompatible avec leur quotidien. Soit ça prend trop de temps, soit ça coûte trop cher, soit c’est trop compliqué. C’est quand même sympa de savoir qu’on apporte une solution à ces personnes !
Et puis, c’est un problème qui évolue : en 2010, les réseaux sociaux, c’était Facebook et Viadéo. Maintenant, c’est Facebook, LinkedIn, Twitter, TikTok, SnapChat, Instagram… Et j’en oublie. Ça veut dire qu’on doit innover tous les jours pour continuer de fournir le meilleur contenu sur les meilleurs supports digitaux à nos clients. Et c’est passionnant » 


Comment aides-tu nos clients à réussir au quotidien ?

« Je les aide à découvrir le service Artur’In, pour commencer. La mission de notre équipe, c’est de mettre Artur’In dans les mains des bonnes personnes.
Mais, le moment où j’ai pu apporter le plus à nos clients, c’est lorsque j’ai eu l’occasion de travailler sur notre produit Boost’In : notre offre de publicité digitale (Facebook et Google Ads). Mon rôle était de trouver les bonnes recettes pour améliorer les performances de l’ensemble de nos clients utilisateurs de l’option Boost’In : quel que soit leur métier, nous étions trois personnes à travailler à produire les meilleurs leads au meilleur prix. Mettre en place les meilleures stratégies de publicité en interne et des processus agiles, pour qu’on soit en mesure de délivrer le meilleur à nos clients.
« 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin