Google My Business Assurance

Assureurs : à quoi vous sert Google My Business ? (partie 1)

Publié le

À plusieurs reprises sur ce blog, nous sommes revenus sur la tendance actuelle et grandissante des consommateurs qui utilisent la recherche internet comme point de départ pour choisir le bon assureur. Ça, ce n’est plus à prouver, et si vous en doutez encore : jetez un coup d’oeil par ici. 

Bien souvent, l’utilisateur n’a pas de prestataire fixe en tête, et va chercher un service ainsi que sa zone géographique (« assurance » + « Strasbourg » par exemple). C’est là que Google My Business – récemment renommé Google Business Profile (ou Fiche d’Établissement) – entre en scène. 

Dans cet article, nous allons vous montrer en quoi GMB (pour les intimes) répond à 3 objectifs essentiels d’un cabinet d’assurance : la visibilité, la crédibilité et la rentabilité. 

Restez connectés dans les semaines à venir car dans une seconde partie, nous vous donnerons les trucs et astuces pour créer une fiche Google solide. Mais d’abord : les bases !

 

Un assureur visible 

Sauf si vous vivez dans une grotte (auquel cas vous ne pourriez pas lire cet article), vous savez que vous n’êtes pas le seul à exercer le métier d’assureur dans votre zone. La concurrence est là, et compte bien prendre sa part du gâteau.

C’est grâce à la création d’une page Google My Business que votre entreprise pourra voir sa fiche exister. Notamment sur la carte Google Maps, en première page des résultats de recherche.

Car c’est là tout l’intérêt : être visible localement. Faites le test et vous verrez que les fiches apparaissent très rapidement autour de votre zone. Ne pas en faire partie, c’est être pénalisé.

Assurez-vous donc de bien nommer votre cabinet afin qu’on le reconnaisse immédiatement. N’hésitez pas à mentionner le domaine « Assurance » (ou « assureur ») directement dans le titre d’entreprise, cela rassure l’utilisateur.

 

Un assureur crédible 

Avoir une fiche, c’est bien. Avoir une fiche complète, c’est encore mieux. 

Remplir correctement sa fiche est essentiel pour que Google vous considère comme un « bon élève ». Et il n’a pas honte de faire du favoritisme : plus votre page est fournie, plus Google va vous mettre en avant de manière naturelle.

Tous les paramètres sont accessibles directement depuis votre compte Google My Business : adresse, horaires, téléphone, site web, photos, description des services, produits : tout est accessible pour donner à l’utilisateur la confiance nécessaire afin de vous contacter. Souvenez-vous que la transparence est la première étape d’une expérience client réussie. 

Mais le meilleur indicateur de votre crédibilité – en plus des informations ci-dessus – sont vos avis clients. En effet ceux-ci apparaissent très tôt dans l’architecture d’une fiche et sont visibles par tous. Ils définissent votre note sur 5 via les fameuses étoiles, et sont un point de différenciation énorme entre chaque cabinet d’assurance. 

Veillez donc à bien les travailler ! Nous reviendrons également sur ce sujet dans un futur article. 

 

Une présence rentable 

En complétant votre page Google My Business, vous pouvez donc y expliquer votre activité et mettre en avant votre savoir-faire. 

Toutefois, l’objectif véritable de cette présence tient en un mot : le référencement. Et oui : plus vous allez être pointilleux sur votre fiche, plus vous allez jouer le jeu de Google et remonter dans les résultats de recherche. 

Souvenez-vous que cette fiche est le point d’entrée pour vous contacter par téléphone, en physique (grâce à la fonction « itinéraire »), et à minima : cliquer sur votre site internet. Car votre site reste aujourd’hui la plateforme centrale de votre communication, là où tout se rencontre, infos, offres commerciales, formulaires de contact. 

Optimiser sa fiche, c’est donc optimiser l’apparition de votre site Internet dans les résultats d’une recherche ciblée.

 

Être présent sur Google via sa fiche Google My Business, c’est enclencher l’effet boule de neige (pour Noël on avait le droit de la faire celle-ci) : donnez du grain à moudre à la fois à Google et à vos futurs prospects, ils vous le rendront. 

Dans le prochain épisode, nous reviendront sur les bonnes pratiques à utiliser pour répondre à ces trois objectifs ! 

 

À lire aussi